• À mon vieil alter ego

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Michel Pierozzi)

    Toi l'ancien que je vais être

    Que je ne suis pas encore

    Toi qui me juges peut-être

    Je te conduis vers la mort

    Toi que je ne connais pas

    Mon dernier double vieilli

    Comprends-tu ce que je suis

    Et que tu n'es plus déjà

     

    C'est à toi que je m'adresse

    Et c'est pour toi que j'écris

    As-u trouvé la sagesse

    Es-tu cloué dans ton lit

    Je ménage ta jeunesse

    Du moins je fais de mon mieux

    Ne me crois pas si tu veux

    J'y mets toute ma tendresse

     

    Toi mon écorce ridée

    Je ne te décevrai pas

    Je suis un peu désarmé

    Mais ne me condamne pas

    Par-delà mon insouciance

    Tu sais bien ce qui m'attend

    Mais ne sois pas impatient

    Je n'ai pas ton expérience

     

    Chaque journée qui s'éteint

    Nous rapproche tant et plus

    Lorsque je t'aurai rejoint

    Comment m'accueilleras-tu

    J'essaierai de te sourire

    Nous nous donnerons la main

    Et sur le même chemin

    Nous pourrons alors partir

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Mai à 05:28

    Lorsque j'ai écrit ce texte, j'étais loin de me douter à quel point il était prémonitoire.

    2
    Dimanche 13 Mai à 14:16
    Jolie cette rencontre avec ton double plus âge.elle préfigure un moment auquel moi je n'aime pas trop penser. Tu la racontes avec ton talent et ta sensibilité habituels. Je t'embrasse très fort petit frère.
    3
    Dimanche 13 Mai à 15:45

    Merci de toutes ces gentillesses. Quant à toi, tu es mon double depuis toujours, et j'embrasse tendrement ce double-là.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :