• Dialogue avec mon canari

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Philippe Kireeff)

    [En duo avec Philippe Kireeff]

     Je suis un canari

     Oiseau des plus banals

     Ton choix mon pauvre ami

     N'a rien d'original

     

     

    De quoi aurais-tu l'air

     S'il me venait soudain

     La sage envie de faire

     La grève de la faim

     

     

    J'aime tant la douceur

     De tes plumes dorées

     Et ton trille enchanteur

     M'a toujours envoûté

     

     

     Tu vois je t'ai offert

     Une jolie maison

     Aux barreaux grands ouverts

     Sur les quatre horizons

     

     

     Elle est si minuscule

     Sans vouloir te vexer

     Quelque peu ridicule

     Et très efféminée

     

     

     Toi qui veux me complaire

     Change-moi de logis

     Et donne-moi mon frère

     Une petite amie

     

     

     Je suis fier d'héberger

     Un parfait spécimen

     Un lauréat doublé

     D'un sacré phénomène

     

     

     Car dans ton pedigree

     On a inscrit «femelle»

     Tu viens de révéler

     Ton penchant sexuel

     

     

     Tu vas bien déchanter

     On s'est payé ta tête

     Je peux te le prouver

     Mais chausse tes lunettes

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Janvier à 12:20

    Très heureux de nous retrouver dans ce petit duo très agréable à concevoir et à chanter.

    Merci Marceau de m'avoir accordé ta confiance une fois de plus.

    Bises

      • Samedi 12 Janvier à 12:48

        Plaisir partagé, cher Philippe. Je trouve cette chanson coquine et très rafraîchissante. C'est une rareté chez moi, et quelle belle occasion de nous donner la réplique.

        Je t'embrasse.

    2
    Samedi 12 Janvier à 15:31

    C'EST ORIGINAL RAFRAICHISSANT .

    BZ ANDRE

      • Samedi 12 Janvier à 17:32

        Ton gentil commentaire me rassure. En écrivant ce texte, non seulement j'ai fait confiance à Philippe Kireeff, mais, de plus, j'ai comblé mon sens de l'humour.

        Bisous, mon André.

    3
    Lyne
    Lundi 21 Janvier à 14:04

    j'adoooore ... tout ! yes
    vos inspirations conjuguées font toujours mouche (enfin dans le cas présent, plutôt zozio). Toute l'impertinence faussement désinvolte de ton texte Marceau m'a faite sourire tout en m’imaginant en prime  Phil dans le rôle du ... "canari moqueur" (hihihi). Canari qui joue très bien des six cordes, mais cela on le sait déjà !  c'est atypique et moi j'aime ça. je me dis que  vous êtes un peu en "contre-emploi" dans ce duo.... comme si je m'attendais plutôt à voir Marceau "jouer" l'oiseau. votre choix donne un petit plus très sympa ! Bravo à vous deux et merci pour ce moment tout en légèreté ! des bises et des bis !!wink2

      • Lundi 21 Janvier à 23:01

        En envoyant ce texte à Philippe, je lui avais laissé le choix libre entre le rôle du canari et celui du "propriétaire" du volatile. Et Philippe a opté pour le canari. Cela m'a étonné dans un premier temps, mais m'a beaucoup amusé après réflexion. L'inattendu est toujours tellement plus intéressant. Le résultat le prouve. J'aime beaucoup cette chanson et son humour sous-tendu, qui ne t'a pas échappé.

        Des bises ravies.

      • Mardi 22 Janvier à 01:33

        Ma Chère Lyne, tu vois un peu ce que ce Marceau me fait faire... Le Zozio Comme tu dis... et pour mon plus grand plaisir. Marceau m'a laissé le choix en effet et j'ai trouvé cette option plus amusante, moins attendue et ça tombe bien avec son texte décalé et drôle. En tout cas tu as mis dans le mille avec la pertinence de ton commentaire, tu connais bien les deux oiseaux. Bises amicales. Merci pour le compliment guitaristique.sarcastic

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :