• Dialogue avec mon canari

    Dialogue avec mon canari

     (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Philippe Kireeff)

    [En duo avec Philippe Kireeff]

    Écouter « Dialogue avec mon canari »

     

    Je suis un canari

    Oiseau des plus banals

    Ton choix mon pauvre ami

    N'a rien d'original

     

    De quoi aurais-tu l'air

    S'il me venait soudain

    La sage envie de faire

    La grève de la faim

     

    J'aime tant la douceur

    De tes plumes dorées

    Et ton trille enchanteur

    M'a toujours envoûté

     

    Tu vois je t'ai offert

    Une jolie maison

    Aux barreaux grands ouverts

    Sur les quatre horizons

     

    Elle est si minuscule

    Sans vouloir te vexer

    Quelque peu ridicule

    Et très efféminée

     

    Toi qui veux me complaire

    Change-moi de logis

    Et donne-moi mon frère

    Une petite amie

     

    Je suis fier d'héberger

    Un parfait spécimen

    Un lauréat doublé

    D'un sacré phénomène

     

    Car dans ton pedigree

    On a inscrit «femelle»

    Tu viens de révéler

    Ton penchant sexuel

     

    Tu vas bien déchanter

    On s'est payé ta tête

    Je peux te le prouver

    Mais chausse tes lunettes

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    DORIA
    Dimanche 22 Mars 2020 à 16:45

    j'aime beaucoup le mariage des deux voie 

    bz andré

      • Lundi 23 Mars 2020 à 00:28

        Merci, cher André. J'espère que Philippe viendra te lire, nous nous sommes bien amusés, et à contre-emploi qui plus est. 

        Protège-toi bien. Bises.

    2
    Lundi 23 Mars 2020 à 10:37

    Comme il fait du bien votre duo les amis !  je m'en souviens très très bien. J'avais d'ailleurs aimé être surprise par le choix (conscient ou non) d'être où on nous vous attend pas... un contre-emploi jouissif. De  nos cages dorées prenons la mesure de l'essentiel de la vie, et de la solidarité plus que jamais vitale.... continuons de chanter comme ce canari , après la tourmente, ne jugeons pas, nous sommes bien peu de choses, soyons humbles et protecteur des autres et de la nature.
    Je vous embrasse affectueusement toi Marceau, toi Phil ! Prenez soin de vouskisskiss

      • Mardi 24 Mars 2020 à 11:42

        Merci, chère Lynette, et pour tes compliments (ce premier duo avec Phil est pour moi un bel aboutissement), et pour tes mots d'espoir. Tu es dans le vrai : je pense (et je ne suis certes pas le seul, tu le prouves) que personne ne sera plus jamais le même après ce combat viral à mort, qui mêle le pire et le meilleur. Une épreuve inédite dont il faudra garder l'enseignement.

        Reçois mes bises triées sur le volet.

    3
    Mercredi 25 Mars 2020 à 08:54

    Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux ......

    Et pour dire, les femelles canari, ça chante aussi, sinon on déchante!

    J'aime bien la cage ouverte des 4 côtés qui donne sur des barreaux quand même ....

    Surprenant chanson, tu explores de belles régions du chant poétique.

    Pour l'abbaye de mon dernier billet, Mimi, aminaute y voit un style baroque meringué par les stucs blancs, je comprends que ça te plaise .....

    A plus, un ami qui se confine. Yann

      • Mercredi 25 Mars 2020 à 22:54

        Je n'aime pas qu'on mette les oiseaux dans des cages, ni les fleurs dans des vases, ce texte m'a été inspiré par un souvenir de jeunesse : mon père possédait un couple de canaris au pedigree à rallonge et dont le mâle avait reçu un premier prix de chant... Cela me faisait beaucoup rire (jaune, bien sûr happy).

        Et dire que j'ai fait mes courses de réapprovisionnement cet après-midi et que j'ai oublié d'aller voir s'il y avait des meringues au rayon des pâtisseries... La prochaine fois, si la conjoncture me le permet... ou après. J'en profiterai pour aller visiter ton abbaye.
        Merci, cher Yann, et à bientôt.

    4
    Dimanche 29 Mars 2020 à 18:58

    Chanson réconfortante bucolique et humoristique qui me ramène à un bon souvenir complice. 

    Tout ce qu'il nous faut en ce moment, un grand merci pour tous ceux qui ont écouté et apprécié.

    Bise collégiale.

      • Lundi 30 Mars 2020 à 22:02

        C'est vrai qu'elle fait du bien celle-ci. Je l'écoute souvent en ce moment, elle me donne du baume au cerveau. Je suis fier de nous, ami collaborateur. J'espère que la prochaine sera tout aussi réjouissante.

        Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :