• Je t'aimais tellement fort que je t'aime encore

    (M. Jonasz)

    Tu peux toujours croire

    Que les petites cases de la mémoire

    Peuvent s'ouvrir comme des tiroirs

    Et laisser partir les souvenirs

     

    Tu sais je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

    Je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

     

    Le bruit des fanfares

    Les trains qui entrent dans les gares

    Le tam-tam des pays noirs

    Pourront pas couvrir ce que je vais dire

     

    Tu sais je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

    Je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

     

    Mes larmes c'est rien

    Si t'as du bonheur tiens-le bien

    Ces trucs-là ça va ça vient

    Mais ça s'éteint pas sous les doigts

    Et ça brûle comme du bois mort

    On sera toujours corps à corps

     

    Tu sais je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

    Je t'aimais tellement fort

    Que je t'aime encore

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :