• L'Acteur de complément

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Michèle Garance)

    Quand je sais que tu dois venir

    Aussitôt je deviens vitrine

    Je m'invente alors des sourires

    En un clin d'œil je m'illumine

    J'apprends les mots qu'il faudra dire

    Tu les attends je les devine

    Je me déguise avec plaisir

    En moi tel que tu me dessines

     

    Je suis l'acteur de complément

    Qu'on ne regarde pas

    Celui qui perd son temps

    Devant les caméras

    Silhouette en deçà

     

    Je veux me ressembler pour toi

    Être fidèle à cette image

    Que tu te fais toujours de moi

    Qui tangue et résiste aux naufrages

    Si tu me reviens quelquefois

    C'est que tient bon le maquillage

    De ce comédien que l'on voit

    N'incarner qu'un seul personnage

     

    Je suis l'acteur de complément

    Qu'on ne remarque pas

    Qui se fond simplement

    Dans le décor là-bas

    Où il s'endort parfois

     

    Lorsque tu partiras vraiment

    Quand quelqu'un aura pris ma place

    J'abandonnerai doucement

    Mon ancien rôle et mes grimaces

    Tant pis pour les grands sentiments

    Que l'on préserve et qui s'entassent

    Il y a déjà trop longtemps

    Que je ne me regarde en face

     

    Je suis l'acteur de complément

    Que l'on n'applaudit pas

    L'éternel figurant

    Qui ne sortira pas

    De son anonymat 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Février à 07:37
    Ce texte m'aurait comme un gant, mais je suis que figurant, ou non, même pas, spectateur de ce triste néant.
    Joli jeu d'écrivain chanteur
      • Samedi 24 Février à 11:51

        Entre le fait que tu aies renoncé à interpréter "On dit" (qui m'a profondément attristé au point d'en rester muet) et ce commentaire élogieux mais désenchanté, je me sens inquiet et impuissant. N'y a-t-il rien que je puisse faire pour toi ? Tu peux tout me dire, je sais que tu le sais. Fidèlement tien.

    2
    Jeudi 8 Mars à 19:49

    Triste "je" de dupes, bravo pour la finesse de la métaphore et (hélas) la justesse du propos. Mais "je" est-il auteur ou acteur?

    3
    Jeudi 8 Mars à 21:00

    Merci de votre fine intervention.  "Je" sait de quoi il parle, il est auteur ET acteur... de complément. Mais n'est-ce pas le destin de tous les "je" ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :