• Le Garçon de velours

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Philippe Kireeff)

    Avec ta bouche et tes mains

    Comme un dieu que l'on adore

    Tu l'as caressé ce garçon sans remords

    Ce garçon sans remords

    Dès le lendemain matin

    Sans promesse de retour

    Il était parti ce garçon de velours

    Ce garçon de velours

    Il était parti ce garçon de velours

     

    Mais il ignorait peut-être

    Qu'il avait mis dans ton corps

    La moitié de lui ce garçon sans remords

    Ce garçon sans remords

    Et cet enfant qui va naître

    Te demandera un jour

    De lui raconter ce garçon de velours

    Ce garçon de velours

    De lui raconter ce garçon de velours

     

    Tu lui répondras sans doute

    Que tu l'aimerais encore

    S'il te revenait ce garçon sans remords

    Ce garçon sans remords

    Tu resterais sur sa route

    Ne ferais aucun détour

    Il était si beau ce garçon de velours

    Ce garçon de velours

    Il était si beau ce garçon de velours

    Ce garçon de velours

     

    Tu lui diras que personne

    Ne saurait lui donner tort

    Il avait seize ans ce garçon sans remords

    Ce garçon sans remords

    Et ce fils que tu façonnes

    Il se pourrait qu'à son tour

    Quelqu'un le surnomme «  le garçon de velours »

    « Le garçon de velours »

    Quelqu'un le surnomme « le garçon de velours »

    « Le garçon de velours » 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lyne
    Lundi 3 Décembre à 18:20

    Je retrouve l'alchimie qui fait du duo "Chil et Phil" un duo chic et choc ! J'adore sincèrement. Marceau ta voix de velours est caressante et ce timbre là est celui que je préfère chez toi. Tu as fait étinceler les six cordes Phil avec ce "je ne sais quoi" chaloupé et cristallin. L'originalité est toujours au rendez-vous. Merci à vous deux. Des bises

    2
    Lundi 3 Décembre à 23:29

    C'est bon de te lire, merci. Que de bons souvenirs tes mots encourageants réveillent... On n'attend plus que toi.

    Gros bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :