• Le Phytophage

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Michèle Garance)

    Très délicatement je me penche sur toi

    Mon souffle sur ton pied tout près de tes racines

    Ton corps est irisé de chauds reflets de soie

    Des perles de rosée sillonnent ta peau fine

     

    J’ai fait de ma maison un verger miniature

    Où tu peux végéter en te riant du froid

    Moi qui d’un jardinier suis la caricature

    Je cultive ma crainte et mon envie de toi

     

    Mes doigts se multiplient comme une aura sur toi

    Te lécher te mâcher d’avance j'en frémis

    À l’idée que mes dents te déchirent te broient

    Mon désir est ardent ton parfum me défie

     

    Sans attendre demain je veux me délecter

    De ta sève fatale et du divin poison

    De tes pommes d’amour en leur maturité

    Taches rouge-orangé parmi ta frondaison

     

    Il ne sera question de peur ni de courage

    Tu fus ma tentation mon danger quotidien

    Et l’on dira de moi : « Quel malheur à son âge !

    Pourquoi la douce-amère ? Faim de loup ? Triste fin ! »

     

    Et l’on dira de moi : « Quel malheur à son âge !

    Pourquoi la douce-amère ? Faim de loup ? Triste fin ! » 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    doria.andre@wanadoo
    Lundi 3 Septembre à 15:02
    doria.andre@wanadoo

    JE SUIS TOUJOURS AUSSI TOUCHE DE TON ECRITURE.

    POUR QUOI J'AIME MA-FOI JE NE C'EST PAS ?

    BZ ANDRE  

    2
    Lundi 3 Septembre à 16:49

    Ton commentaire me touche d'autant plus que je tiens beaucoup à ce texte, pas évident de prime abord, et puis tellement limpide au second abord dans sa simplicité : un lent suicide d'amour par empoisonnement végétal jouissif, désiré et patient. 

    Bises non contagieuses... c'est la ciguë qui me l'a certifié.

    3
    f.moullet
    Mardi 4 Septembre à 07:59
    f.moullet

    J'aime bien cette chanson. Bises Françoise

    4
    Mardi 4 Septembre à 09:50

    Tu m'en vois comblé. Elle est une de mes chouchoutes. Je t'embrasse, chère Françoise.

    5
    angel
    Mardi 4 Septembre à 23:10
    angel

    elle me plait beaucoup cette chanson

    6
    Mercredi 5 Septembre à 09:48

    Ma chère Angel, je suis heureux qu'elle te plaise. Mais je sais depuis longtemps que nous avons les mêmes affinités. Je t'embrasse très amicalement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :