• Les Éléphants mellifiques

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Michel Pierozzi)

    Dans la rosée à la même heure

    Dès que le pré secoue ses fleurs

    Mieux qu’une myriade d’abeilles

    En volant à tire-d’oreille

    Les éléphants qu’on dit gourmands

    Viennent butiner goulûment

     

    Rien ne t’étonne

    Tu ne m’écoutes pas

    Ma fable est bonne

    Je l’ai faite pour toi

    Mais tu fredonnes

    Pendant tout ce temps-là

     

    Perchés sur les coquelicots

    Les héliotropes les pavots

    Les éléphants l’air imbécile

    Du bout de leur trompe érectile

    Aspirent sans rien en laisser

    Le nectar aux reflets dorés

     

    Rien ne t’étonne

    Tu ne m’écoutes pas

    Ma fable sonne

    Comme des coups de glas

    Sans que résonne

    Le moindre écho en toi

     

    Enfin le champ est désherbé

    Bien labouré bien arrosé

    Et quand la lune ouvre les yeux

    Les pachydermes besogneux

    Regagnent l'usine de miel

    Dans un élan industriel

     

    Rien ne t’étonne

    Tu ne m’écoutes pas

    Moi j’abandonne

    Tu ne comprendrais pas

    Ma fable est conne

    Mais pas autant que toi

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :