• Mon cyberamour

    (Auteur : Marceau Piana  / Compositeur : Michel Pierozzi)

    [À toi]

    Moi je levais les yeux au ciel

    Lorsque l'on me parlait d'amours

    Issues d'échanges de courriels

    Et de compliments tout autour

     

    J'avais bien du mal à comprendre

    Que l'on puisse ouvrir grands ses bras

    À n'importe qui fût-il tendre

    Et désirable de surcroît

     

    Je haussais toujours les épaules

    Et je me croyais à l'abri

    De ces coups de foudre si drôles

    Tellement pitoyables aussi

     

    Tu m'as parlé de connivences

    Entre ton talent et le mien

    Tu as vaincu mes réticences

    Je t'ai tracé d'autres chemins

     

    Tu ne posais pas de questions

    Je ne te répondais jamais

    Sur l'écran je guettais ton nom

    Lui seul m'importait désormais

     

    Je hausse toujours les épaules

    Je ne me sens plus protégé

    De tes paroles qui m'enjôlent

    Par Internet interposé

     

    Je détestais les faux mirages

    Le chant sirupeux des poèmes

    Maintenant j'ai choisi ta page

    Celle où tu aimes que je t'aime

     

    Si je te trouble quelquefois

    Je sais que je nous rends heureux

    Que tu te demandes pourquoi

    Nous nous attirons tous les deux

     

    Je ne hausse plus les épaules

    Ne lève plus les yeux au ciel

    Je te caresse et tu me frôles

    D'un virtuel battement d'aile

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Francoise T
    Dimanche 29 Avril à 09:11

    Coucou Marceau, j'aime beaucoup cette chanson. Bisous  kiss

      • Dimanche 29 Avril à 14:37

        Merci, ma chère Françoise, je suis heureux que cette chanson te plaise. Après tout, n'est-ce pas grâce à Internet que nous nous sommes retrouvés ?... Gros bisous.

    2
    Dimanche 29 Avril à 10:09
    Délicieusement actuel,nous avons connu où connaissons de ces premières approches virtuelles qui ont refait battre notre coeur. Tu le dis si joliment! Je te fais des tendresse, des douceurs, mes amitiés.
    3
    Dimanche 29 Avril à 14:47

    Oui, c'est vrai, je dois reconnaître que j'ai moi aussi été pris dans les filets d'un cyberamour, alors que je pensais que cela ne m'arriverait jamais... J'ai bonne mine... Mais je ne regrette rien, ce furent des instants intenses qui m'ont inspiré quelques chansons.

    Je t'embrasse tout aussi intensément.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :