• On dit

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur / Michèle Garance)

    [ À celui que je croyais disparu et qui est soudain réapparu]

     

    Parce qu'un mot peut l'attendrir

     

    Un simple geste le meurtrir

     

    Et qu'il ne craint pas de rougir

     

    De honte ou parfois de plaisir

     

    On dit qu'il a les nerfs malades

     

     

     

    Parce qu'il donne sans compter

     

    Qu'il ne voit pas le temps passer

     

    Parce qu'il croit à l'amitié

     

    Qu'il parle d'authenticité

     

    On dit que son esprit gambade

     

     

     

    N'y touchez pas c'est interdit

     

    Je le protège malgré lui

     

    Même s'il ne me demande rien

     

    Je lui tendrai toujours la main

     

     

     

    Parce qu'il fait tout ce qu'il veut

     

    Qu'il a vraiment l'air d'être heureux

     

    Parce qu'il est encore fleur bleue

     

    Et que ça se voit dans ses yeux

     

    On dit qu'il s'attarde en enfance

     

     

     

    Parce qu'il rêve trop souvent

     

    Qu'il ne se montre pas violent

     

    Parce qu'il sait quand on lui ment

     

    Et qu'il a peur du mauvais temps

     

    On dit qu'il côtoie la démence

     

     

     

    Je vous en aurai averti

     

    Ne vous acharnez pas sur lui

     

    Je suis là prenez garde à vous

     

    C'est mon double et je l'aime... beaucoup

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Janvier à 19:07

    Les "on dit" n'affectent pas l'élan d'un cœur aimant.

    Belle interprétation Marceau, bises.

    2
    Lundi 14 Janvier à 20:45

    Merci, mon Philippe. Ton commentaire est magnifique.

    Bises à toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :