• Un monde pour moi

    Un monde pour moi

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Michel Pierozzi)

    Écouter « Un monde pour moi »

    Il me faut une grosse maison

     

    Avec des murs épais pour les quatre saisons

     

    Un refuge ignoré des regards

     

    Tapi dans la nature et cerné de remparts

     

     

    Un chemin de créneaux sur le toit

     

    Échauguette par-ci poivrière par-là

     

    Ce n'est pas que j'aie peur des voleurs

     

    Mais je fuis les curieux et les envahisseurs

     

     

    Et toujours sur mes talons

     

    Caressants et secrets de grands chiens sauvageons

     

    Une horde mouvante et vigilante aussi

     

    Tenace comme une ombre attentive à ma vie

     

    Des barzoïs généreux des sloughis fiers et droits

     

    Des lévriers afghans un monde fait pour moi

     

     

    Il me faut une vieille maison

     

     De tourelles flanquée pour les quatre horizons

     

    Des recoins des couloirs dérobés

     

    Rassurant labyrinthe aux détours familiers

     

     

    Des gemmaux aux fenêtres surtout

     

    Irisant les plafonds aux poutres d'acajou

     

    Des divans des coussins damassés

     

    Un parquet mosaïque et des lambris cirés

     

     

    Et toujours sur mes talons

     

    Protecteurs et discrets de grands chiens pharaons

     

    Des compagnons de jeux et des gardes du corps

     

    Fidèles comme une ombre attentive à mon sort

     

    Des barzoïs généreux des sloughis fiers et droits

     

    Des lévriers afghans un monde fait pour moi

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    DORIA
    Dimanche 17 Mai à 16:24

    j'aime beaucoup.

    bz andré

      • Mardi 19 Mai à 00:25

        Un univers onirique, un rêve que je n'ai pas réalisé et qui me tient lieu de repère intime et secret auquel je me raccroche quand mon toit est gris...

        Prends bien soin de toi. Bise.

    2
    françoise tissier
    Lundi 18 Mai à 08:03

    J'aime. C'est un hommage à tes chiens ? Bisous Françoise

      • Mardi 19 Mai à 00:30

        Oui, en quelque sorte. Ils me manquent beaucoup, leur télépathie me comblait de bonheur. Heureusement que Nana ne sait pas encore lire... elle pourrait se montrer jalouse, er il n'y aurait pas de quoi, le monde félin est si différent, incomparable.

        Gros bisous, fidèle Françoise.

    3
    Samedi 23 Mai à 09:50

    C'est une de mes chansons fétiches, je te l'ai déjà dit.

    Tellement bien écrite, douce, elle dégage une atmosphère protectrice et positive.

    Je n'ai jamais eu de chien mais j'imagine... Bravo à Michel aussi.

    Bises ami...mâle

     

      • Samedi 23 Mai à 12:19

        Je ne me rappelais pas qu'elle faisait partie de tes préférées. Il est vrai que tout avait été effacé lors d'un incident technique il y a quelque temps. T'en souviens-tu ? Ton commentaire est donc une touchante piqûre de rappel. Pour moi, cette chanson représente une grande partie de la vie que j'aurais aimé mener si j'avais eu le choix... Mais les rêves nous permettent de vivre des vies parallèles qui nous équilibrent et semblent si vrais qu'ils nous satisfont.

        Merci, amiPhil, et une bise très amicale

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :