• Le Diable

    Le Diable

    (Auteur : Marceau Piana / Compositeur : Alain Dubar)

    Écouter « Le Diable »

    Je suis le démon de vos nuits

    Qui vous arrache le sommeil

    Je suis le froid le vent la pluie

    Quand vous espérez le soleil

    Je suis le caillou des chemins

    Qui lapide ou fait trébucher

    Je fais des veufs des orphelins

    Je suis vos larmes et vos péchés

     

    Vous ne nommez le diable

    Pourtant si vous m'aimiez un peu

    Au lieu de m'envoyer au diable

    Je pourrais être le bon Dieu

     

    Je suis la soif dans le désert

    Le mirage qui se fout de vous

    Je suis la faim et la misère

    Qui vous fait vous tordre debout

    Je suis la colère de la mer

    Le naufrageur de vos bateaux

    Je suis les tremblements de terre

    C'est moi qui vous courbe le dos

     

    Vous me nommez le diable

    Pourtant si vous m'aimiez un peu

    Au lieu de m'envoyer au diable

    Je me changerais en bon Dieu

     

    Je suis la haine dans vos cœurs

    La guerre entre pays voisins

    Je suis l'envie je suis la peur

    Je mets des armes dans vos mains

    Je suis vos plus sournois instincts

    Je suis votre génie du mal

    Vos obsessions vos noirs desseins

    Je suis la honte et le scandale

     

    Vous me nommez le diable

    Pourtant si vous m'aimiez un peu

    Au lieu de m'envoyer au diable

    Je deviendrais votre bon Dieu

     

    Je suis l'angoisse et la torture

    Le désespoir l'attrait du vide

    Je suis le sang de vos blessures

    C'est moi qui vous pousse au suicide

    Je suis le vice et le poison

    L'instigateur de vos remords

    La maladie la contagion

    Et pour finir je suis la mort

     

    Vous me nommez le diable

    Pourtant si vous m'aimiez un peu

    Au lieu de m'envoyer au diable

    Vous m'appelleriez le bon Dieu

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    DORIA
    Dimanche 12 Avril 2020 à 18:27

    le temps a passé est je l'aime toujours .

    bz andré

    2
    Lundi 13 Avril 2020 à 00:22

    Cette chanson nous a fait vivre de grands moments. Je me devais de la publier. 

    Merci, mon André. Bises.

    3
    Lundi 13 Avril 2020 à 11:54

    Je ne te connaissais pas cette voix démoniaque beurk Cette chanson est une vrai surprise et plutôt bien faite... Disons que l'on est pas habitué. Un grand bravo à vous deux cool.

    Et une bise pour toi oops. Bravo aussi pour ton texte très bien ficelé.

    4
    Lundi 13 Avril 2020 à 23:55

    Un moment de révolte bien pardonnable contre le fait de ne pas être aimé... Nous sommes tous passés par là. Je l'ai peut-être exprimé un peu violemment, voilà tout happy

    Merci et bises du soir, cher Phil.

    5
    Mercredi 15 Avril 2020 à 10:59

    Tu viens de me faire passer un très bon moment.

    Style vif et de belles envolées.

    Et de criante actu-alitée, je suis la maladie la contagion, et la mort pour certains pour finir.

    Amicalement. Yann

    6
    Mercredi 15 Avril 2020 à 17:18

    On m'a quelquefois (et c'est un euphémisme) envoyé au diable. J'aurais mieux aimé que l'on m'envoyât sur les roses, je préfère leurs épines-ergots aux griffes de Méphistophélès happy. Je suis heureux du bon moment que tu viens de partager avec moi. Des commentaires tels que le tien sont un baume régénérateur pour un petit coeur d'auteur par ces temps troublés. 

    Je te remercie, amiYann.

    7
    Vendredi 17 Avril 2020 à 17:02

    Je suis époustouflée oh et surprise , dis-donc quand tu montres ton côté "démon" tu ne le fais pas à moitié !   beurk C'est une vraie métamorphose vocale Marceau. Mais j'adore ! texte, mélodie, énergie, la puissance et le timbre de voix encore inconnu pour moi.  je ne vais pas l'envoyer au diable cette chanson. Superbe découverte. Bisous

      • Samedi 18 Avril 2020 à 13:37

        Avec un pareil texte, je n'avais pas d'autre alternative, et la musique d'Alain Dubar, tellement bien adaptée à cet appel au secours, y est aussi pour beaucoup. Ce déchaînement ne m'est pas habituel, mais il fait partie de mes facettes plus ou moins cachées. Mes intimes ne le savent que trop bien happy... Merci d'être entrée à mon côté dans cet univers "diabolique". Gros bisous, Lynette.

    8
    Françoise tissier
    Samedi 18 Avril 2020 à 09:11
    J'adore ta voix Marceau, et certaines phrases sont d'actualité en ce moment. J'espère que tu vas bien et que le confinement n'est pas trop dur. Moi j'ai été malade ainsi que Michel le 14 mars et pendant 13 jours avec tous les symptômes du coronavirus sauf les problèmes respiratoires, heureusement. Tout va bien maintenant mais il reste la fatigue.
    Gros bisous
      • Samedi 18 Avril 2020 à 13:48

        Ce que tu m'apprends sur votre état de santé passé m'a fait peur rétrospectivement. Vous étiez-vous exposés sans le savoir ? Je suis bien heureux que vous soyez sortis indemnes (hormis la fatigue, inévitable, paraît-il, après la guérison) de cette rude épreuve. 

        Merci d'être passée ici malgré tout et d'avoir apprécié ce "diablotin" qui, en définitive, ne fait que clamer sa solitude affective. 

        Reposez-vous bien. Je pense à vous et vous embrasse très amicalement.

    9
    Françoise tissier
    Dimanche 19 Avril 2020 à 08:41
    Oui, nous avons été exposés sans le savoir. Avant le confinement quand on nous disait que c'était un genre de grippette, nous sommes allés à un déjeuner dansant et on a dû l'attraper là car une amie a eu la même chose que nous le même jour.
    Continue à nous faire de belles chansons et fait attention à toi. Gros bisous cher Marceau
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :